L'info

locale et internationale

de votre association et des institutions

Ce qu’il faut retenir du budget 2019 de la Gendarmerie

 

9,49 milliards d’euros en autorisations d’engagement (les dépenses pouvant être engagées) et 8,8 milliards d’euros en crédits de paiement (les dépenses pouvant être payées dans l’année). Ce sont les deux chiffres à retenir pour le prochain budget de la Gendarmerie, détaillé dans le projet de loi de finances pour 2019 présenté par le gouvernement, lundi 24 septembre.

 

 

Dans le détail, les dépenses pouvant être engagées (autorisations d’engagement) sont en hausse de 7% tandis que les dépenses pouvant être payées (crédits de paiement) progressent elles de 2%. Les crédits dédiés au personnel augmentent également de 3%, tout comme les dépenses de fonctionnement (en hausse de 30% en autorisations d’engagement et de 1% en crédits de paiement) alors que le plafond d’emploi est fixé pour 2019 à 100.760 personnels contre 100.768 en 2018.

 

 

Enfin, les dépenses d’intervention restent elles stables en autorisations d’engagement mais sont en hausse (11%) en crédits de paiement. Le seul poste en baisse est celui relatif à l’investissement (-4% en autorisations d’engagement, -13% en crédits de paiement). Globalement, les forces de sécurité intérieures tirent leur épingle de leur jeu avec de projet de loi de finances, avec des crédits en hausse de 2,7%. Les fonds destinés à la mission “Sécurités” augmentent ainsi de 300 millions d’euros pour s’établir à 13,5 milliards d’euros.

 

Gabriel Thierry

 

 


Ou nous trouver…

  • Adresse postale :

    UNPRG-NC-V, BP 32910, 98897 Nouméa Cedex

  • Contact téléphonique : 

    (+687) 84-82-36 ou (+687) 46-09-60

  • Permanence :

    le mardi entre 9h00 et 11h00 caserne Pelissou

 

Newsletter

Il est possible de vous inscrire pour recevoir notre lettre d'information mensuelle. Pour cela, vous devez simplement enregistrer votre adresse email dans le champ suivant :